Une journée avec : Klon

Mis à jour : juin 24

Victor, Arthur, Nejma, Akra, Rory, Aurel, Zoé. Beaucoup de prénoms, mais tous sont à retenir. Ou alors, préférez l’alternative, plus simple : Klon. Mêlant musique, mode, photographie et philosophie, le groupe, ou plutôt le collectif, s’apprête à prendre d’assaut la scène du Hasard Ludique pour la sixième édition de Populous. Entre un manoir champêtre, des looks seventies et de folles improvisations, pénétrez dans leur univers à la fois baroque et attachant.


© Valentin Fabre

Pousser le portail qui mène chez le groupe Klon revient, à peu de choses près, à plonger dans une faille spatio-temporelle. Perché sur les collines d’un village de banlieue parisienne, le manoir qui fait office de maison aux sept membres du collectif n’a cependant rien à voir avec l’inquiétante bâtisse d’un film hitchcockien. Pas de marâtre meurtrière, ni de squelette enfoui dans la cave – enfin, nous n’avons pas pu visiter toutes les pièces… Au contraire, en pénétrant dans un salon enfumé et en posant le regard sur des foulards, des vestes en jean et des chemises décontractées, c’est à se demander si Klon ne vit pas dans une époque révolue. Elvis Presley résonne derrière les conversations qui se mêlent et s’emmêlent, des piles de disques et une chaîne hi-fi font oublier qu’il est désormais possible d’écouter la musique en streaming.


La nonchalance comme art de vivre


Que la vérité éclate tout de suite : les sept membres de Klon ne sont pas tous liés par le sang. Ils pourraient l’être, toutefois, tant la décontraction et le sourire en coin semblent commun à chacun, alors que les tasses de café circulent sur la table du salon, en même temps que les cigarettes. À force de vivre sous le même toit, il semblerait que les egos de chacun se soient effacés, pour laisser place à une énergie de groupe commune à tous. Pourtant, cela n’empêche pas les membres de conserver leurs spécificités. Victor, Arthur, Zoé, Rory, Akra, Nejma et Aurel tiennent tous des rôles bien définis. Il suffit de s’aventurer au sous-sol de la demeure pour en avoir le coeur net.


Le sol est recouvert de grands tapis moelleux. En chaussettes, Zoé laisse sa voix acidulée reposer sur les improvisations de Victor et Rory à la guitare, eux-mêmes entraînés par Arthur à la batterie. Akra, lui, s’occupe des lignes basses, qui font d’ores et déjà l’une des signatures des premiers morceaux du groupe. Des mélodies qui rappellent Radiohead à des fulgurances plus jazz, lorsque Klon commence, plus rien ne l’arrête. Nejma et Aurel, les deux seuls non-musiciens du groupe, se faufilent entre les instruments armés d’un caméscope et iPhone en main. “C’est pour nos archives, pour conserver des traces”, souffle Nejma. “On filme un peu de tout, des enregistrements aux plus simples moments de vie”.



Le cercle des chiens sans amis


Comme pour beaucoup de groupes de musique, l’histoire de Klon naît sur les bancs du lycée, à Melun. Le noyau s’articule autour des jumeaux Victor et Arthur, tout deux passés par le Conservatoire, et de leur soeur cadette, Zoé. Petit à petit, la bande grossit ses rangs. Chaque nouveau membre apporte sa touche personnelle : Akra, fort de ses études de mode, a forgé l’identité visuelle du groupe, avec Nejma, Zoé et Rory – dernier arrivé en date. “Il est venu nous écouter un jour. Il s’est assis sur le canapé, et n’est jamais reparti”. Si Rory n’est pas passé par la case Conservatoire, il a toutefois amené son expertise en audiovisuel, et travaille déjà sur les premiers clips du groupe, qu’il souhaite réaliser lui-même, tout en partageant son savoir aux autres membres : “Nous voulons forger notre identité par nous-mêmes, les clips, les concerts, même sur les réseaux sociaux”, confie Aurel, le manager du groupe. “Une fois que l’on saura tout faire, nous déléguerons à des professionnels”.


“Nous nous sommes construits, puis nous nous sommes déconstruits ensemble.”


Autrefois confinés dans un appartement à Créteil, les sept membres de Klon semblent aujourd’hui épanouis, dans un manoir qu’ils ont eux-mêmes rénovés. Le sous-sol, vétuste au moment du déménagement, abrite aujourd’hui un studio flambant neuf aux murs couverts de dessins, ainsi qu’une salle de répétition. De musiciens à bricoleurs, la frontière est vite franchie. L’apparence nonchalante des membres du groupe ne doit pas être attribuée à une quelconque marque de paresse. Au contraire, chaque jour est plus chargé que le précédent. Un emploi du temps circule même, avec des plages horaires bien remplies : rendez-vous, compositions, préparation de concerts… Lever à 8:30, s’il-vous-plaît. Aurel se défend toutefois de réveiller la maison entière quand le soleil pointe le bout de son nez : “Chacun se gère”. Les loisirs sont également comptés dans la division des tâches, à commencer par une soirée cinéma hebdomadaire.


À les voir évoluer comme dans un même mouvement, c’est à se demander comment les membres de Klon ont pu forger leur propre individualité. Ils ont à peine plus de vingt ans, mais semblent dotés d’une sagesse qui outrepasse leurs âges. “Nous nous sommes construits, puis nous nous sommes déconstruits ensemble” affirme Akra. La déconstruction, qui passe également par un rejet des normes les plus puritaines de la société. Les hommes portent du vernis noir écaillé et tous les membres partagent un vestiaire commun, faisant fi des rôles de genres. “On sent les regards dans la rue, d’autant plus qu’on sort toujours tous ensemble”, observe Aurel. “Les gens nous comparent aux Beatles, d’autres sont moins bienveillants”. Même au-delà des murs rassurants du manoir, Klon ne se déplace jamais seul. Aller en rendez-vous, en soirée, rentrer de soirée à l’aube… Tout se fait toujours à sept. Pour combien de temps encore ? Le plus possible, pour le meilleur et pour le pire : “Même si nous devons finir sous les ponts, nous serons encore tous ensemble !


Klon sera en concert le 14 mars à la sixième édition de Populous, au Hasard Ludique. Retrouvez plus d’informations sur la page Facebook de l’évènement.


Propos recueillis par Lolita Mang

TOURTOISIE MUSIC

Média : media@tourtoisiemusic.com
Production : production@tourtoisiemusic.com
Copyright 2020 Tourtoisie Music

FinalNB.png
  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Instagram Icon