PLAN CLIP #29 : Trop Nice, Sofiane Pamart, Saint DX, Nelick & Les Louanges

Parce que les clips sont parfois de véritables bijoux, dignes de chefs-d'œuvre cinématographiques ; qu’ils sont le reflet visuel de l’univers musical de l’artiste. Parce que l'œil de l'équipe réalisation d’un clip a également son importance ; parce que leur vision artistique et leurs rôles ne sont pas à négliger. Parce que mettre la musique en images donne parfois une seconde lecture à un morceau, on a souhaité analyser tout ça, pour vous : voici la rubrique Plan Clip.


Trop Nice - "Oh"


On avait découvert la chanteuse Trop Nice, de son vrai nom Anaïs, sur le titre “Bleu Ciel” de l’artiste Moussa. Elle est aujourd’hui de retour avec "Oh", titre aux accents aussi planants qu’envoûtants. Les ruptures amoureuses n’ont pas que du mauvais puisque qu'à la genèse de l'écriture du morceau, il y a l'histoire de cette liaison peu concluante et satisfaisante vécue par la chanteuse.


Trop Nice, qui se refuse à classer son style musical et à le faire rentrer dans une case, s’adresse directement sur ce dernier titre à son ex-petit ami, mêlant des sonorités soul, r’n’b et pop. L’image du clip, quant à elle, semble tout droit sortie d’une cassette VHS, avec son grain et ses couleurs vintages à souhait. Entre paillettes, perles et diamants, Trop Nice nous fait découvrir un univers scintillant, aussi preppy que sensuel, rappelant une certaine Jorja Smith à ses débuts. Le titre est présent sur Amouravenir, Vol.1, compilation à écouter de toute urgence et artiste à surveiller de très près !



Par Apolline Pournin



Sofiane Pamart - "SOLITUDE Solo"


Les bords du Lac Léman, les décors luxueux du Montreux Palace, les doux couchers de soleil et le reflux de la mer... Pour son nouveau clip, l’homme aux doigts d’argent qu’on ne présente plus s’est associé au Montreux Jazz Festival pour nous livrer un clip aussi léché que mélancolique.


Dans "SOLITUDE Solo", Sofiane Pamart met en avant l’isolement ressenti parfois par l’artiste lorsqu’il passe de l’ambiance électrique d’un concert au calme d’une chambre d’hôtel. Le pianiste, médaillé d’or du Conservatoire de Lille, prouve une fois de plus à quel point la musique parle, à quel point les notes sont des mots. On est suspendu au rythme des notes, et à mesure que les doigts s’affolent sur le clavier, le message de l’artiste devient de plus en plus clair, et l’émotion se fait plus forte.

(c) Romain Garcin

Le pianiste jongle avec les codes, les genres, les collaborations… On a finalement l’impression qu’il (se) joue de nos émotions... Et c’est sans doute en cela que l’artiste se démarque et s’inscrit chaque jour un peu plus dans l’air du temps.







Par Apolline Pournin



Saint DX - "ILYA"

En ce mercredi, Aurélien Hamm aka Saint DX nous offre “ILYA”, nouveau titre extrait de son son projet “Unmixtape” sorti ce vendredi. L’artiste dont on ne présente plus le CV (il a collaboré notamment avec Damso & Charlotte Gainsbourg) livre ici un clip minimaliste à l’esthétique léché, réalisé par Twin Twin. Sur une production toujours aussi eigthies, le chanteur qui pour la première fois n’a pas écrit les paroles (ce sont l'œuvre de l’artiste Nelson Beer) explique : “Ilya c’est un sentiment qui se répète. Qui tourne en rond. Une histoire qu’on aimerait dépasser, d’oublier. […] Chanté comme un mantra, il peut enfin faire taire ce cycle de pensées interminables”. Afin de mettre en image ce sentiment, cette frustration, Saint DX se retrouve au beau milieu d’un stade, se lançant alors dans une course effrénée, alternant sentiments de détermination et de désespoir.





Pour ce deuxième projet, Saint DX s’est une fois de plus bien entouré, avec notamment la présence des artistes Voyou, Ménage à Trois ou encore David Numwawi.

L'artiste sera en concert au Café de la Danse le 30 novembre prochain : voyage entre les années 80 & 90 garanti !











Par Apolline Pournin



Nelick - "SEUL DANS LE CLUB"


Sorti le 18 juin dernier, Nelick nous avait livré l'EP "Tatoo", accompagné par la sortie du pétillant clip du titre "Cadillac". Sans nouvelles de lui depuis le break estival, Nelick revient avec le clip de "SEUL DANS LE CLUB", aussi déjanté qu'esthétique. Dans la vidéo réalisée par Jeune Requin, on peut y voir l'artiste en costume cravate dans divers décors de nature. Comme son titre l'indique, le titre aborde le ressenti du rappeur lorsqu'il se retrouve seul dans un club. Le résultat ? La musique de Nelick est toujours aussi planante, douce et hypnotisante, nous filant parfois l'impression de nager dans du chamallow ou de s'allonger dans de la barbe à papa (on notera ici les métaphores de qualité).


Par Apolline Pournin



Les Louanges - "Chaussée"


Crinière vert fluo, sweat rouge flashy et visage ensanglanté : c’est l’image qu’a décidé d’adopter notre québécois préféré, j’ai nommé Les Louanges, pour son nouveau clip “Chaussée”, réalisée par Soleil Denault. La recette musicale reste la même, on retrouve ainsi l’artiste avec plaisir sur une pop toujours aussi décontractée, savoureux mélange entre rap, jazz, r’n’b entre autres, où l’on retrouve parfois quelques notes solaires à la Mac Demarco. Pourtant, l’esthétique du clip se veut psychédélique, à la fois délirante et hypnotisante. Passager avant d’une voiture, Les Louanges entrouvre la porte de celle-ci avant de se jeter sur la chaussée de manière brutale. On le voit ensuite errer, on ne sait plus ce qui tient du rêve ou de la réalité, du trip opiacé ou du choc post-accident.


Après le titre clippé “Pigeons” sorti il y a quelques mois, “Chaussée” semble annonciateur d’un projet à venir… On ne cache en tout cas pas notre enthousiasme de retrouver l’artiste dont le dernier projet “Expansion Pack” remonte à 2019.



Par Apolline Pournin