Paladines, le duel amoureux de LENPARROT

À peine quelques notes et déjà notre cœur s’emballe. Dans le Paris tout juste déconfiné, la douce pop de LENPARROT nous est arrivé tel un rayon de soleil baignant un appartement. Un soupçon d’amour nous arrachant à la solitude de ces mois passés enfermés entre nos quatre murs.


Des chansons d’amour au cœur pur. Des mélodies simplement recherchées nous racontent les méandres amoureux. Des mélopées qui nous font vivre par procuration l’émoi des premiers amours et des instants plus tumultueux. Une rencontre, une relation, une rupture.


LENPARROT nous chante des instants de vie. Des histoires rappelant instantanément le goût sucré d’un amour tantôt naïf, tantôt langoureux, parfois un tantinet mélancolique. Celui qu’on imagine quand on se rappelle les belles rencontres.

© À Deux Doigts



Flirt élégant, les arrangements musicaux nous bercent de nos illusions à mi-chemin entre une chanson française énamourée et une brit-pop tout droit venue d’Albion. Une jolie introduction pour se rouvrir à l’amour déclinée pour l’instant en trois actes, trois vignettes. D’abord “wrong/gone”, puis “Freddie” et enfin aujourd’hui “Paladines” avec Sarah Maison.


© À Deux Doigts


Et comme une histoire d’amour ne serait rien si elle était vécue seule, LENPARROT s’accompagne dans son périple du duo d’illustrateurs À Deux Doigts composé d’Anne Chamberland et Grégoire Canut. C’est eux qui mettent en image avec beaucoup de talent son univers depuis 6 ans.

"En tombant sur leur travail dans un numéro de Kostar (un magazine culturel nantais), ce fut le coup de foudre. Je leur ai couru après en les voyant passer un soir devant le café où je travaillais alors, afin de les inviter à venir me voir jouer. Maintenant, je ne saurais dissocier LENPARROT de leur apport esthétique et visuel, ils font entièrement partie de cette aventure. " - nous explique Lenparrot.


Subjugués par la beauté des pochettes de Lenparrot, on a laissé Lenparrot nous en parler :

"Je tâche de leur confier quelques clefs pour comprendre le titre - les références et influences qui l'entourent. Le sens autour de certaines paroles, et surtout les images que j'avais en tête durant l'écriture et la composition. Cela peut aussi bien provenir d'un rêve, de quelque chose s'apparentant à une vision ou au contraire quelque chose de très précis - un tableau, une photographie, un extrait de film ou de livre. Pour Freddie, je me suis souvenu d'une photo magnifique de lui (Freddie Mercury) en loges lors d'une tournée au Japon. Elle est touchante, dans ce qu'il a de désarmant - presque vulnérable, en train de se se préparer pour vêtir son costume de plus grand showman du monde. Paladines est (entre autres) inspirée par un cliché de Lady Di en visite au Taj Mahal - peu de temps avant son divorce avec le Prince Charles. Elle y est seule, assise sur un banc devant ce monument désert. Au regard de cette situation, il y a un sentiment tragique qui en émane, d'une mélancolie folle."


Le travail d' À deux Doigts est à découvrir ici.


Le LP de Lenparrot "Another Short Album For Love" paraîtra le 6 novembre.


Par Anatole Bonnafous


TOURTOISIE MUSIC

Média : media@tourtoisiemusic.com
Production : production@tourtoisiemusic.com
Copyright 2020 Tourtoisie Music

FinalNB.png
  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Instagram Icon