No Panties : le duo qui fera voler ta culotte

À l’occasion de la soirée Populous #6 organisée par Tourtoisie Music au Hasard Ludique, nous avons rencontré No Panties. Ce duo de pop parisien, un peu taquin et toujours très drôle, vient tout juste de dévoiler le single “Lost My Phone”. En attendant de les découvrir sur scène, on a souhaité discuter, avec eux, de sous-vêtements, de FKA Twigs et d’amours technologiques.


Crédit photo : Marie Meister

C’est mercredi. Il pleut des cordes. Nous avons rendez-vous dans un café au coeur du quartier de Luxembourg. L’endroit est beaucoup trop cher pour nous, personne n’est à l’heure. Quelques jours après la sortie de leur single, Noemi a perdu son téléphone. Pour de vrai, cette fois. Drôle d’ironie. Noemi Leneman, à l’écriture, au chant et, parfois, à la clarinette, constitue une des deux moitiés de No Panties. L’autre moitié, c’est Gautier Roques, à la composition et au synthé. Les deux artistes font parfaitement la paire : ils ne se prennent pas trop longtemps au sérieux et se dévoilent très vite comme étant naturellement hilarants.


Leurs chemins se croisent en 2008, lors d’une colonie d’équitation à Berck-sur-Mer. Dix ans plus tard, en 2018, ils forment le duo No Panties. Ce nom sonne bien mais n’a pas grand chose à voir avec leur musique et encore moins avec qui ils sont. La même année, No Panties sort un premier single intitulé “SpongeBob Panties”. Mais, le projet ne devient sérieux qu’un an après. Ils présenteront bientôt leur premier EP, Matching Tattoos, dont “Lost My Phone” est extrait.



Noemi a suivi un parcours classique, avec plus de douze ans au conservatoire à son actif. Grâce à son imagination débordante, elle est l’autrice des chansons de No Panties. Ses histoires loufoques sont souvent inspirées d’expériences vécues de son point de vue de femme. Gautier, lui, a commencé par jouer de la basse, après un passage furtif par le conservatoire. Mais c’est en autodidacte que le musicien s’est pleinement formé, pour finalement intégrer une école de jazz. Pour No Panties, il compose, arrange, enregistre et joue du synthétiseur. Il avoue adorer la partie un peu geek de la musique. Deux opposés qui se complètent à merveille.


De la même manière, leurs influences musicales se complètent et se confondent. Si Noemi a longtemps été inspirée par la culture afro-américaine (FKA Twigs, Bjork, Erykah Badu…) et par Kate Bush, Gautier n’a pas d’influence particulièrement marquée – il mentionne tout de même Nicolas Jaar.



No Panties, c'est aussi tout un univers visuel, aussi singulier que leur musique. Étrangement cool, il mêle l’absurde, le rétro et l’edgy. Noemi, en école d’art depuis septembre 2019, travaille particulièrement les aspects visuels et artistiques de la formation. La musique est le noyau de sa création artistique, des costumes pour les clips aux fleurs en céramique pour un visuel.


Pour la suite, les deux membres de No Panties souhaitent aller plus loin. Leur but commun : faire de la pop expérimentale, sans calquer leurs modèles américains. Expérimentations et nouvelles technologies dessineront le futur du duo.



Venez découvrir No Panties sur la scène du Hasard Ludique le 14 mars prochain.


Par Laura Gervois

TOURTOISIE MUSIC

Contact : contact@tourtoisiemusic.com

Média : media@tourtoisiemusic.com
Production : production@tourtoisiemusic.com
Copyright 2019 Tourtoisie Music

FinalNB.png
  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Instagram Icon