La Belle Vie : Entre Sacha Distel et Alonzo

Mis à jour : sept. 22

L'été s'achève en ces derniers jours de septembre, mais il n'est jamais bien loin quand La Belle Vie berce nos oreilles. Depuis 2018, ces cinq stéphanois nous "mêle dans mille mélodies" pour nous apporter une vie douce et paisible. Entre productions ensoleillées et chill, et l'alternance des voix suaves et légères de Julie et les garçons, La Belle Vie sait accompagner les instants magiques de la vie, ceux de couchers de soleil et de partage. Entre sourires et verres qui vacillent, nous on s'éternise sur la piste, à danser sur La Belle Vie.



Salut La Belle Vie, vous pouvez vous présenter et nous raconter comment vous vous êtes rencontrés ?

Coucou ! Nous c’est Julie, Roman, Jean Pat’, Simon-Gaspar et Enki, on habite tous les cinq à Saint-Etienne. Jean Pat et Enki sont amis d’enfance tandis que Simon et Roman se connaissent depuis le collège. Julie a rencontré Jean Pat’ et Enki au lycée à Saint-Etienne puis a rencontré Roman en fac de musicologie. De fil en aiguille nous nous sommes retrouvés autour de quelques bières pour discuter musique. Le reste s’est fait tout seul.


La Belle Vie, Fils Cara, Zed Yun Pavarotti, Terrenoire... Vous avez en commun d’être des artistes stéphanois, comment percevez-vous le milieu de la musique à Saint-Etienne ?

C’est que de l’amour, tous ces artistes sont des copains. On se donne mutuellement force et conseils. Une vraie petite équipe de foot (avec des maillots verts !). On est fiers d’incarner avec eux cette nouvelle vague, qui, on l’espère, déferlera bientôt sur la France.


Au fil de vos morceaux, vous êtes plusieurs à chanter, comment vous fonctionnez en tant que groupe ? Quel est votre processus d’écriture et de composition ?

On compose tous ensemble. En général, Simon-Gaspar est sur l’ordinateur et on s’amuse avec des boucles de guitare, de clavier ou des samples, voire des bouts de mélodies ou des phrases. Si une idée nous plaît, on approfondit ensemble et chacun écrit son texte. On s’entraide ensuite pour harmoniser tout ça et paf ! ça fait une chanson. On essaie d’être le plus spontanés possibles pour créer des chansons singulières qui reflètent notre état d’esprit sur le moment.


Pourquoi La Belle Vie ?

C’est une référence à la chanson d’Alonzo, un classique.


Le titre “La Vie est Belle” semble être une ode à l’insouciance et aux amours ensoleillées. Pour vous c’est quoi une belle vie, plutôt la "Dolce Vita" de Ryan Paris, quelque chose de festif avec des belles “lumières et de la musique”, sans peurs et finalement très éphémère, ou ce serait plutôt quelque chose qui se contemple, comme le morceau de Sacha Distel, de l’insouciance, de la liberté, teintés d'une certaine mélancolie et de regrets ?


Sans hésitation, c’est plus “La Belle Vie” de Sacha Distel qui nous parle. On aime bien le doux-amer de la vie. On pourrait difficilement apprécier une belle vie sans les moments plus sombres non ?



Excepté “Quand je rentre seul”, assez sombre, vos morceaux sont très ensoleillés et optimistes, même quand le propos ne l’est pas, comme dans “Emma” ou encore “Rejoins Le Bord De Mer”, vous avez comme projet de réchauffer les cœurs ?

C’est une réussite pour nous si on peut réchauffer les cœurs ! C’est toujours un plaisir de voir que les gens s’identifient dans les histoires que l’on raconte, de rendre leur journée un peu meilleure. Mais c’est dommage de ne faire que des chansons heureuses, ça serait oublier la moitié du tableau.


On était également obligés de parler d’"Autotune", votre reprise de Damso, qui est très réussie, planante et prenante, pourquoi avoir choisi ce morceau en particulier ?

Damso est un artiste que l’on aime tous les cinq. On a fait ça un peu par hasard. On voulait jouer sur le contraste entre des paroles crues et la voix douce de Julie, et ça a bien marché ! On est très contents de cette reprise et c’est toujours un plaisir de la jouer en concert, elle apporte une énergie très particulière.


Depuis 2018, vous ne sortez que des singles, un EP ou un album est-il en préparation? Si oui, à quoi peut-on s’attendre ?


Tout ce qu’on peut dire pour le moment, c’est qu’on n’a pas chômé ces derniers temps…


Enfin, chez Tourtoisie Music, on met en lumière des artistes émergents francophones, vous auriez des artistes à nous conseiller ?

Ces derniers temps, on a beaucoup vibré sur le tube “Très Disco” de GSLR, artiste à suivre ! Un artiste incroyablement talentueux et charmant à suivre, si vous l’avez loupé, c’est Refuge, qui a sorti son album “Hunger” en début d’année ; c’est beau, c’est beau ! On aime aussi beaucoup la pop de Moussa. Côté rap, il y a Makala, qui est produit par l’excellentissime Varnish La Piscine (qui bosse aussi avec Bonnie Banane !). Sinon, on ne peut bien évidemment que vous conseiller d’écouter en boucle tous nos camarades stéphanois : Fils Cara, Felower, Terrenoire et Zed Yun Pavarotti !


Ecoutez le dernier morceau de La Belle Vie : "Ma Piscine"


On vous conseille :

  • "La Vie Est Belle"

  • " Les Tropiques"

  • "Autotune"

  • "Emma"

Propos recueillis par Prisci Adam

TOURTOISIE MUSIC

Média : media@tourtoisiemusic.com
Production : production@tourtoisiemusic.com
Copyright 2020 Tourtoisie Music

FinalNB.png
  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Instagram Icon