B.O.BINES #3 : The 40-Year-Old Version, rapper pour s'exprimer.

Mis à jour : 25 nov. 2020

Chez Tourtoisie, on aime autant danser dans les salles de concert que s’asseoir au fond d’un siège moelleux devant un écran géant. En prêtant toujours une oreille attentive au contenu audio des films, une fière équipe de frondeurs est heureuse de vous présenter B.O.BINES, la branche cinématographique de Tourtoisie. Cinéma indépendant, bandes originales renversantes, compositeurs émergents… C’est avec grand plaisir que chaque mois, nous vous partageons nos coups de cœurs musicaux du grand ... et du petit écran (confinement oblige, et oui !). En cette période de fermeture des cinémas, nous partons à la conquête des plateformes de VOD pour vous dénicher les pépites qui s'y cachent.


The 40-Year-Old Version© NETFLIX


Un film en noir et blanc filmé en 35 mm qui se déroule à New York ? Non il ne s’agit pas d’un vieux Woody Allen mais bien du premier long métrage autobiographique de Radha Blank, 40 ans, toujours dans le flowou le titre original bien meilleur The 40-Year-Old Version, sorti début octobre sur Netflix. Radha joue ici son propre rôle : dramaturge esseulée ayant connu un certain succès par le passé et qui souhaite revenir sur le devant de la scène avec sa nouvelle pièce, sans pour autant compromettre son art. Insatisfaite par le milieu du théâtre, elle s’essaie au rap pour percer sous le nom de RadhaMUSprime.


Tourné en noir et blanc, caméra tremblante à l’épaule, le film nous emmène dans des quartiers de New York marqués par une culture originairement populaire : Harlem, Brooklyn, le Bronx, mais qui connaissent aujourd’hui un véritable phénomène de gentrification. Des plans sur les fresques murales, les épiciers du coin, les vieilles dames en déambulateur … Le film transpire New York. Un bon moyen de voyager en temps de covid.



Mais l’atmosphère du film repose avant tout sur sa bande originale : une vraie vibe old school s’en dégage, réunissant un panel d’artistes de différentes époques, dans un contexte pourtant bien actuel. En effet, l’atmosphère est tantôt funky et jazzy et remonte le temps jusque dans les années 1970 avec des artistes comme Quincy Jones mais également Donald Byrd ou encore Courtney Bryan, plus lents et suaves, à en donner des frissons. On voyage également à travers les années 1990 avec des sons hip hop de Queen Latifah, Montell Jordan avec son fameux « This is how we do it » ou encore le cultissime groupe A Tribe Called Quest ; accompagnés d’artistes plus récents mais volontairement old school comme le groupe Unwrapped : rythmes lents, percussions et saxo pour un résultat très jazz hip hop. Quelques sons plus actuels mais toujours dans une vibe Soul/RnB viennent enrichir cette playlist : on retient la jeune artiste émergente Nai Brxx à la voix aigüe posée sur des instru typiquement RnB aux sonorités acoustiques.


Cette joyeuse playlist est évidemment complétée par les textes de Radha lorsqu’elle rap au micro accompagnée de son beatmaker dans le film, D : un flow old school, des textes frappants de sincérité racontant ses questionnements à l'approche de ses 40 ans, son succès passé, ses angoisses actuelles et futures. Un véritable story telling et des rimes hyper maitrisées : la dramaturge fait une fois de plus la preuve de son talent naturel d’écriture, elle qui dit composer des rimes depuis l'enfance.


The 40-Year-Old Version© NETFLIX


Des sons très hétéroclites donc, mais tout à fait cohérents aussi bien ensemble qu’avec le ton général donné au film qui revient sur des questionnements actuels comme la gentrification à New York, notamment à travers la pièce de théâtre écrite par Radha. Mais la thématique principale de ce film reste la difficulté de trouver sa propre voix et d’avoir le courage de s’y engager, surtout à 40 ans. Radha ne veut plus contraindre son art et sa soif d'expression la pousse, non sans peine, à bifurquer, à changer de trajectoire. Qui va l’empêcher de créer après tout ?


Une petite pépite insoupçonnable de Netflix, récompensée par le Grand Prix du Jury au festival américain Sundance et à raison : très beau visuellement et d'une sincérité rare, plein d'espoir sans tomber dans le mélo. Un film équilibré et juste qui met en lumière Radha Blank, une artiste aux mille talents, à suivre absolument.


The 40-Year-Old Version de Radha Blank disponible sur NETFLIX depuis le 9 octobre 2020.


La bande originale du film est disponible sur les plateformes de streaming.


Par Emma de Bouchony