B.O.BINES #20 : BACK TO THE CINEMA

Chez Tourtoisie, on aime autant danser dans les salles de concert que s’asseoir au fond d’un siège moelleux devant un écran géant. En prêtant toujours une oreille attentive au contenu audio des films, une fière équipe de frondeurs est heureuse de vous présenter B.O.BINES, la branche cinématographique de Tourtoisie. Cinéma indépendant, bandes originales renversantes, compositeurs émergents… C’est avec grand plaisir que chaque mois, nous vous partageons nos coups de cœurs musicaux du grand ... et du petit écran . Et aujourd'hui est un grand jour, celui de la réouverture des cinémas ! Cet évènement tant attendu nous pousse à vous proposer une petite sélection des films à (re)découvrir d'urgence dès ce mercredi 19 mai dans vos salles obscures préférées.


#1 - Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary de Rémi Chayé - B.O de Florencia Di Concilio

Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary © GEBEKA Films

Direction les Etats-Unis d’Amérique, au XIXème siècle, en pleine conquête de l’Ouest où de nombreux hommes et femmes partent dans l’espoir d’une vie meilleure. C’est le cas d’un père et de sa fille Martha Jane Cannary, qui prend rapidement la relève de la quête familiale. Face aux obstacles, elle s’affirme en tant que femme dans un monde d’hommes et défie les conventions pour devenir l’intrépide Calamity Jane qui entrera dans la légende.


Rémi Chayé s’est fait connaitre en tant que réalisateur avec son premier long métrage d’animation Tout en Haut du Monde qui se déroulait au Pôle Nord cette fois-ci. Déjà à l’époque ce film avait largement séduit la critique et le public en remportant un prix au festival du film d’animation international d’Annecy. Pour son dernier long métrage, lauréat du prix Cristal de ce même festival, le réalisateur s’est donc intéressé aux questions de l’identité de genre à travers le mythique et mystérieux personnage de Calamity Jane. Ce film d’animation rafraîchissant captive également par sa musique. Une B.O composée par l’uruguayenne Florencia di Concilio, découverte notamment sur le très beau film Ava (2017) ou encore Just Kids (2019). Des sonorités qui participent fortement à l’imaginaire du film : influences country, guitares, banjos … disponible sur les plateformes de streaming. Mais attendez de la découvrir au cinéma !


« Calamity est un film sur de l’empowerment féminin » explique son réalisateur (source : CNC), et c'est tant mieux ! Sujet bien actuel, c'est l'occasion de le mettre devant les yeux d’un jeune public et de leur montrer qu’il existe bien des modèles d'« héroïne plus turbulente qu’on leur donne l’habitude de voir » (source : CNC).


Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary de Rémi Chayé (re)sort en salles ce mercredi 19 mai 2021.


La B.O de Florencia Di Concilio est disponible sur les plateformes de streaming.


Par Emma de Bouchony


#2 - Slalom de Charlène Favier - B.O de Alexandre Lier, Sylvain Ohrel et Nicolas Weil


Slalom © Charlie Bus Production

Quoi de mieux qu’un petit tour dans les Alpes et un peu d’activité sportive après de nombreux mois enfermés ?


Slalom nous propulse dans le monde du ski de haut niveau en Savoie, entre les Arcs, Bourg-Saint-Maurice, Tignes et Val d’Isère. Un premier long métrage ambitieux, ayant déjà bien débuté sa carrière en festivals. Parmi ses nombreux prix, le film a notamment été sélectionné en compétition officielle au festival de cannes 2020 et a reçu le prix d’Ornano-Valenti Festival de Deauville 2020.


Slalom retrace le récit d’une jeune femme de 15 ans, Lyz, qui vit une adolescence bien loin de la normalité et de l’insouciance. Celle-ci intègre la section renommée ski-études de son lycée : l’entraînement et les compétitions constituent dorénavant sa vie, sous la pression et le soutien de Fred (interprété par Jérémie Renier), ex-champion qui l'entraîne tout au long du film.


Si la sortie était initialement prévue pour le 4 Novembre 2020, la pandémie mondiale en a décidé autrement, reportant alors cette dernière au 19 Mai 2021, date si attendue pour les amoureux du cinéma.


Slalom © Charlie Bus Production

Bien plus qu’un aperçu du dur monde de la compétition sportive et de ses travers, Slalom renvoie aux nombreux faits d’actualités sur les agressions sexuelles dans le sport. Sujet qui semble compter pour la réalisatrice : "J’ai ce film en moi depuis longtemps. (...) Ce film traite de choses personnelles : j’ai grandi à la montagne, pratiqué du sport à haut niveau et vécu des situations de non-consentement, une zone grise qu’il me tenait à cœur d’explorer" (Source : Premiere) .


Charlène Favier a déjà réalisé, à seulement 36 ans, 8 courts métrages - dont Odol Gorri (2018), Amir et Léa (2017), Omessa (2015), Free Fall (2012) et Lili, j'étais … (2010) - avant de se lancer dans son premier long-métrage. Elle produit d’ailleurs la majorité de ses courts-métrages via sa société de production, Charlie Bus Production. En effet, la réalisatrice est également productrice, mais aussi scénariste, directrice de la photographie, scripte et directrice artistique.


Le choix du casting est pertinent et donne réellement envie de se précipiter dans les salles. De fait, Noée Abita est une jeune actrice qui a réussi à se faire remarquer, notamment dans Ava de Léa Mysius, sorti le 21 Juin 2017, ou encore dans Genèse de Philippe Lesage en 2019.


La bande originale est signée Alexandre Lier, Sylvain Ohrel et Nicolas Weil. La collaboration entre ces trois compositeurs n’est pas nouvelle. Les trois artistes ont en 1998 monté leur collectif : LoW Entertainment. lls se tournent rapidement vers la musique à l'image et réalisent la bande originale de Party Girl de Samuel Theis, Claire Burger, Marie Amachoukeli, ou encore Premières vacances de Patrick CASSIR, Photos de famille de Cécilia ROUAUD et des films de Thomas Lilti, dont Première année ou encore la série Hippocrate.

Leurs compositions sont singulières et détonnent par la combinaison de synthétiseurs, de sonorités électrifiées et d'arrangements plus classiques voire traditionnelles. Leur parcours est complémentaire - Nicolas Weil a une formation en production, technique, son et ingénierie, Alexandre Lier a fait une école de Jazz aux Etats-Unis et Sylvain Ohrel a suivi une formation pop mais aussi classique - ce qui leur permet de développer des œuvres originales aux influences musicales diverses : pop, folk, classiques.


Slalom de Charlève Favier sort en salles ce mercredi 19 mai 2021.


Par Adèle Hurier


#3 - Falling de Viggo Mortensen - B.O de Viggo Mortensen et Buckethead

Falling © Perceval Pictures

John vit en Californie avec Eric, son compagnon, et leur fille Monica, loin des contrées rurales de son enfance. Son père Willis, lui, n’a aucune volonté de se défaire de son train de vie traditionaliste dans la ferme où il a toujours vécu, et s’attache inlassablement à une vision du monde venant d’une époque révolue. Alors que la santé de Willis se dégrade, John tente de trouver à son père un endroit où habiter plus proche de lui, mais se heurte à un vieil homme coléreux et fondamentalement opposé à changer ses habitudes.


Connu principalement pour avoir interprété le rôle d’Aragorn dans la trilogie du Seigneur des Anneaux, Viggo Mortensen signe son premier opus en tant que réalisateur avec Falling, un drame poignant découvert au festival Sundance en janvier 2020. L’acteur nommé trois fois aux Oscars est également un musicien accompli, une qualité qu’il démontre en signant lui même la bande originale de son film. Largement minimaliste et mélancolique, le piano de Mortensen est embelli par la participation de Buckethead, guitariste de légende dans l’underground expérimental Américain. Les deux artistes ont déjà collaboré ensemble, notamment sur la musique du film Jauja de Lisandro Alonso, et nous offrent une bande originale introspective et profonde dans sa douceur. Pour couronner le tout, le réalisateur a choisi d’incorporer la chanson A Little Late du groupe Skating Polly, issue de leur album Fuzz Steilacoom sorti en 2014.


A travers la confrontation d’un fils et de son père, le film est une quête d’acceptance témoignant des fractures d’une famille contemporaine qui peine à faire cohabiter le présent et le passé.


Falling de Viggo Mortensen sort en salles ce mercredi 19 mai 2021.


La bande originale de Viggo Mortensen et Buckethead est disponible sur les plateformes de streaming.

Par Dimitri Sinitzki


#4 - Mandibules de Quentin Dupieux - B.O de Metronomy

Mandibules © Memento

Mandibules, très attendu 10ème film de Quentin Dupieux, suit l’aventure rocambolesque de deux amis, Jean-Gab’ et Manu, qui s’improvisent dresseurs de mouche géante sur la Côte d’Azur, dans le but de faire fortune. Présenté à Venise en hors-compétition en 2020, il sort en salle ce mercredi 19 mai. Le réalisateur, connu pour ses mises en scène atypiques, souvent absurdes, propose une nouvelle fois un scénario burlesque très prometteur. L’auteur de Rubber, Le Daim, ou encore Au Poste! réunit dans ce dernier long-métrage un casting détonnant : Adèle Exarchopoulos mais surtout Grégoire Ludig et David Marsais, duo du Palmashow.


Quentin Dupieux est également compositeur et producteur de musique électronique, connu sous le pseudonyme Mr Oizo. Cependant, c’est Metronomy qui signe la bande originale de Mandibules. Le groupe, créé à Devon dans le sud de l’Angleterre en 1999 par Joseph Mount, a connu de nombreux succès avec ses albums The English Riviera (2011) ou Love Letters (2014) et ses morceaux électro The Look, The Bay, Everything goes my way


Anti-dépresseur, c’est le film par lequel on veut retourner au cinéma le 19 mai. Et en plus, sa durée (1h17) nous laisse largement le temps de boire un coup en terrasse après...


Mandibules de Quentin Dupieux sort en salles ce mercredi 19 mai 2021.

Par Lucie Blanc-Jouvan